Discourses on Economy in the 'Spectators' / Discours sur l'économie dans les 'spectateurs' (Sammelband)


Allgemeine Angaben

Herausgeber

Klaus-Dieter Ertler Samuel Baudry Yvonne Völkl

Verlag
Kovac
Stadt
Hamburg
Publikationsdatum
2018
Weiterführender Link
https://www.verlagdrkovac.de/978-3-8300-9998-7.htm
ISBN
978-3-8300-9998-7 ( im KVK suchen )
Thematik nach Sprachen
Spanisch, Italienisch, Französisch
Disziplin(en)
Medien-/Kulturwissenschaft, Literaturwissenschaft

Exposé

The Spectator (1711-1712; 1714), as an example of the moral press genre, was from its creation closely linked to an economic discourse of Protestant origin. From the first issue, the English prototype created by Richard Steele and Joseph Addison effectively allegorized the vectors of British liberalism of the time. The two journalists questioned the economic viability of their own publishing enterprise by calling attention to the sale of their moral weekly and the financial and material constraints they faced. With the transmission of The Spectator model throughout continental Europe, these two threads of economic discourse became intertwined. The imitators of Steele and Addison addressed the economic problems of their own time: they questioned the responsibility of money as social link or dividing force, the importance of commerce and exchange – of goods or of information –, the links between the wealth of a nation and the industry of its inhabitants. At the same time, they initiated a kind of meta-discourse by raising economic questions on the journal itself.
With our contributions, we want to demonstrate the ways in which economic issues took on various forms and addressed different content in the « spectators » published on an international scale in the eighteenth century. We have considered such discursive migrations in order to draw connections not only back to the English prototype, but equally to the specific traditions that came before and those that followed.

Le genre des feuilles morales de type Spectator (1711-1712 ; 1714) est étroitement lié, à l’origine, à un discours économique particulier qui relève d’une éthique protestante. Dès son premier numéro, le prototype anglais de Richard Steele et Joseph Addison met en effet en scène des allégories qui représentent les vecteurs du libéralisme britannique de l’époque. Toutefois, les deux journalistes envisagent également la question de leur propre entreprise publiciste : ils évoquent les ventes de leur quotidien, les contraintes financières et matérielles auxquelles ils sont confrontés, et ils posent la question de la viabilité économique de ce journal. Dans la transmission du modèle du Spectator en Europe continentale, ces deux types de discours économique se verront associés. Les imitateurs d’Addison et Steele abordent les problèmes économiques de leur temps : ils interrogent le rôle joué par l’argent dans la cohésion ou les divisions de la société, l’importance du commerce et des échanges de biens ou d’informations, les liens entre la richesse des nations et le travail de leurs habitants. En même temps, leur discours est aussi un métadiscours, puisqu’il porte souvent sur l’économie du journal lui-même.
Les articles réunis dans ce volume tenteront de montrer que ces questions économiques ont pris, dans les « spectateurs » publiés à l’échelle internationale au XVIIIe siècle, des formes et des contenus très variés. Nous envisagerons ces migrations discursives pour les rattacher non seulement au prototype anglais, mais aussi aux traditions spécifiques en amont et en aval de leur apparition.

Inhalt


Anmerkungen

keine

Ersteller des Eintrags
Klaus-Dieter Ertler
Erstellungsdatum
Donnerstag, 22. November 2018, 14:46 Uhr
Letzte Änderung
Sonntag, 25. November 2018, 11:46 Uhr