Revue des Sciences Humaines (Zeitschriftenheft)

Le savoir historique de la littérature contemporaine


Allgemeine Angaben

Herausgeber

Wolfgang Asholt; Ursula Bähler

Publikationsdatum
März 2016
Jahrgang
1/2016
Nummer
321
Weiterführender Link
www.septentrion.com/fr/livre/?GCOI=27574100220160
Thematik nach Sprachen
Französisch
Disziplin(en)
Medien-/Kulturwissenschaft, Literaturwissenschaft
Schlagwörter
Literatur, Historiographie

Exposé

Après la longue phase de présentisme et de littérarité qui avait caractérisé une certaine tendance de la modernité (des avant-gardes au Nouveau Roman), le roman français, depuis la fin du « siècle des extrêmes » (Eric Hobsbawm), se confronte de nouveau à l’histoire, ce qui a suscité de vifs débats sur le rapport entre historiographie et littérature. Y aurait-il un savoir historique propre à la fiction ? Mais quelle fiction ? Le présent dossier se propose de réfléchir sur ces questions à travers l’analyse d’un vaste corpus de romans contemporains.

Sommaire

Introduction
Wolfgang Asholt et Ursula Bähler

En guise d’ouverture
Ursula Bähler, L’historien moderne face au roman historique : positions et postures

Écrire l’histoire
Johannes Dahlem, « Toute histoire n’existe jamais qu’à la façon d’une fiction inquiète »
La (dé)construction du récit historique dans Le Siècle des nuages (2010) de Philippe Forest
Markus Messling, Anthropologie du Mal et politique de la littérature : Michel Houellebecq et Roberto Bolaño

Écrire la Shoah
Roswitha Böhm, « Écrire à la place de » – Mémoire et histoire dans le roman français contemporain
Dominique Viart, La mise en œuvre historique du récit de filiation : Histoire des grands-parents que je n’ai pas eus d’Ivan Jablonka
Aurélie Barjonet, Le savoir de la troisième génération
Wolfgang Asholt, Le savoir des « micro-histoires » : la trilogie des Faits de Marcel Cohen

Écrire la guerre
Patricia Oster, La Grande Guerre et après ? Deux tentatives actuelles de mettre en branle le savoir historique
Hartmut Stenzel, Le savoir d’un « roman vrai ». Le Monument de Claude Duneton et la mémoire de la Grande Guerre
Claudia Jünke, Savoir historique et « nœuds de mémoire » dans L’Art français de la guerre (Alexis Jenni, 2011) et Le Sermon sur la chute de Rome (Jérôme Ferrari, 2012)
Ursula Hennigfeld, Le 11 septembre dans la fiction contemporaine

Écrire l’histoire (post)coloniale
Sarah Gröning, Les lacunes de l’histoire coloniale – « lieux de traumatisme » dans Humus de Fabienne Kanor et Un dimanche au cachot de Patrick Chamoiseau
Birgit Mertz-Baumgartner, « Guerre. Ennemis. Français. Arabes. Libération » (Maïssa Bey)
Le texte littéraire francophone face à la guerre

Écrire l’histoire ‘quotidienne’
Agnieszka Komorowska, Écrire l’histoire collective et individuelle à travers les objets : L’Autobiographie des objets de François Bon
Hannah Steurer, Un jeu sur la mémoire. Michèle Métail à Berlin sur les traces du savoir historique caché


Anmerkungen

keine

Ersteller des Eintrags
Lars Schneider
Erstellungsdatum
Freitag, 27. Mai 2016, 10:28 Uhr
Letzte Änderung
Freitag, 27. Mai 2016, 15:53 Uhr